123dakar

Switch to desktop

Enjoy Fun sur 123dakar

Abdoulaye Wade :"Je porterai plainte contre le citoyen Macky Sall"

 

L’ancien président de la République, Abdoulaye Wade, retiré depuis plusieurs mois à sa résidence à Versailles, fourbit ses armes. La convocation par la gendarmerie nationale de son fils Karim Wade pour une audition prévue pour le 15 novembre prochain semble le faire sortir de ses gonds. 
Me Wade rapplique à Dakar illico presto. Selon certains de ses proches, dès son arrivée, il se rendra à Touba pour une visite au Khalife général des mourides et aura un tête-à-tête avec lui sur la situation politique et économique du Sénégal et les mesures qu’il va prendre. Il devrait passer la nuit à Touba et regagner Dakar où il tiendra une réunion avec ses alliés avant de réunir le Comité directeur (Cd) du Parti démocratique sénégalais (Pds). Voilà un prétexte pour un bref entretien téléphonique avec le Président Wade, bien disposé à la causerie, mais qui sera interrompue par un de ses proches.
 
Bonsoir monsieur le Président… 
 
Ah bonsoir. Comment allez-vous ? 
 
Ça va bien monsieur le Président. Et vous ? La santé, ça va ? 
 
Oui, ça va très bien ! 
 
Et la famille ? 
 
Oui, ça va… ! 
 
Monsieur le Président, il semblerait que vous prévoyez de venir à Dakar les prochains jours, plus tôt que prévu ? 
 
Oui, j’envisage d’arriver à Dakar le vendredi 16 novembre à 11 heures par vol privé. 
 
Comptez-vous rester longtemps au Sénégal ? 
 
Je repartirai, si Macky Sall ne me mets pas en prison (Rires) 
 
Cela ne risque pas d’arriver monsieur le Président… 
 
Dans ce cas, je repartirai quand j’aurais fini de faire ce que j’ai à faire au Sénégal. Je vais vous dire : cette comédie ne peut pas continuer. Si ça continue, pour l’intérêt du Sénégal, moi citoyen Abdoulaye Wade, je porterai plainte contre Macky Sall… 
 
M’autorisez-vous à écrire cela ? 
 
Bien sûr ! Vous savez, cette comédie ne peut pas continuer. Je porterai plainte contre le citoyen Macky Sall en tant que mon ancien Premier ministre. La Constitution ne me permet pas de porter plainte contre lui en sa qualité de président de la République mais, je pourrais porter plainte contre l’ancien Premier ministre sous mon mandat. 
 
Sérieusement, vous envisagez cela, monsieur le Président ? 
 
Mais bien sûr ! Je l’envisage très sérieusement. Je ne veux pas le surprendre. Il faut qu’il sache que s’il se met à poursuivre mes enfants et mes proches sur aucune base, je l’attaquerai. C’est inacceptable ! S’il va sur ce chemin, il m’y trouvera. Vous savez, cette Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei qui vient, selon le procureur spécial d’annoncer une audition de sept anciens dignitaires sous le régime du président Wade dont son fils Karim devant la brigade de Recherches de la gendarmerie : ndlr), je la connais bien. J’avais la possibilité de la supprimer en 2000, quand j’étais arrivé au pouvoir car, elle est inconstitutionnelle. Je l’ai laissée juste comme ça pour éviter qu’on ne m’accusât pas de chercher à protéger des gens, mes proches ou des responsables du Parti socialiste (le parti qui était au pouvoir sous Abdou Diouf, le prédécesseur de Wade : ndlr). 
Macky Sall aurait dû faire des enquêtes et s’il trouve des choses à reprocher à des gens, les traduire devant les tribunaux correctionnels mais, cette Cour de répression de l’enrichissement illicite est inacceptable. Il exagère et surtout qu’il n’a rien trouvé contre les gens. 
 
Vous prévoiriez de rencontrer le khalife général des mourides dès votre arrivée ? 
 
Oui, j’irai le voir et lui parler. Je ne ferai rien sans lui parler. Je ne voudrai pas qu’on aille lui dire que j’ai dit ceci ou fait cela. Je le verrai et lui dirai ce que je compte faire. De toute façon, ça ne peut pas continuer comme ça. (Ndlr : On entend une voix lui demander de ne pas en dire plus). Ok on en reparle quand je serai à Dakar. Bonsoir ! 
 
Pas de problème, monsieur le Président, faites un bon voyage et bonsoir. 
 
Lequotidien.sn avec Leral

123dakar@123dakar.com

Top Desktop version