123dakar

Switch to desktop

Dakar des Music Peoples

VIE DE COUPLE : Ces célébrités à qui le mariage ne réussit pas

 

Lorsque l’on se marie, la plupart du temps, c’est pour l’éternité. Mais parfois, la vie peut nous jouer d’autres tours et le destin en décide autrement. Surtout quand on est célèbre. Au Sénégal, les divorces de stars sont ainsi très nombreux et les raisons restent à être déterminées. Voici les exemples de quelques chanteurs.

 
Chez les célébrités, les femmes ont parfois bon dos, surtout concernant les divorces. Elles sont tout le temps pointées du doigt : Viviane, Fatou Guéweul, Amy Mbengue, Titi, Aby Ndour, Amy Collé Dieng, pour ne citer que celles-là. Les hommes sont souvent oubliés alors qu’ils 
peinent souvent à garder leurs épouses. Il y en a ainsi une ribambelle qui divorce et même certains ont divorcé plusieurs fois, comme si le mariage ne leur réussissait. Ces séparations sont soit dues au «ndogalu Yalla» (le destin), soit elles sont interprétées comme étant du 
«nattu adduna» (épreuve de la vie) ou encore pour d’autres raisons, dont seuls ces hommes détiennent la réponse. Cependant, même s’il y en a beaucoup, nous en avons retenu quelques-uns dont les prouesses ont certainement été les plus médiatisées et ont le plus retenu l’attention du public. Nous citerons ainsi Mapenda Seck qui a été marié à Seynabou Ndour, la petite soeur à Youssou Ndour. Il a aussi été l’époux de Khady Seck, la maman à Fanta Cissokho, la chanteuse sénégalaise qui avait participé à «Case Sanga 2» en 2008. De même, Mapenda a épousé Fatou Guéweul ou «Khéweul», comme il l’appelait, dans ce qui fut sans doute son mariage le plus médiatisé, en 2010. Le divorce a été tout aussi soudain et rendu public, tombant comme par hasard, un 14 février, jour de la Saint-Valentin. L’auteur de «Takander» est actuellement marié avec une fille du nom de Awa Sow. Nous lui souhaitons cette fois-ci, un mariage qui durera toute la vie. Pour ce qui est du chanteur Abraham Pipo Diop, l’interprète de «Khaléby kaay», il était marié à une Allemande qui, après séparation, l’empêchait de voir sa fille. Et c’est à la suite de cela qu’il avait chanté «Sama taaw». Pipo a également a eu à se marier avec une fille du nom de Siga Diouf qui travaillait à la radio 7Fm. Une union qui s’est cassée en un clin d’oeil, au bout quelques mois seulement. Après cela, le chanteur a semblé avoir trouvé chaussure à son pied avec la sulfureuse Ngoné Ndiaye Guéwel, aux formes plus que généreuses. Cela avait d’ailleurs surpris plus d’un. Les tourtereaux étaient tellement complices qu’ils ont même fait une chanson «Couple-bi» qui a été très appréciée par le public sénégalais. Mais après seulement deux ans et demi de mariage, Abraham Pipo Diop et Ngoné Ndiaye ont commencé à avoir des problèmes. Mais eux n’ont pu surmonter les divergences qui les ont menés au divorce en 2011. Pipo vit désormais en Suisse, après avoir eu des déboires avec la police au Sénégal. 

Les «ambianceurs» touchés aussi par le virus du divorce 
Le roi des «ambianceurs», Fallou Dieng, est aussi de ce lot des «divorceurs», même si lui s’est fait beaucoup plus discret dans sa vie privée. Ce qui fait que ces ex-femmes ne sont pas réellement connues. Mais Fallou Dieng a tout de même connu des échecs dans ses mariages. Le premier a été un mariage éclair pour n’avoir duré que trois mois. Mais l’interprète de «Maana» ne s’est pas apitoyé sur son sort et s’est remarié deux ans plus tard avant de divorcer à nouveau. En septembre 2011, Fallou Dieng scelle sa troisième union avec Maguette Ndaw dite Mada qui vit aux Usa. Ils sont toujours ensemble et on croise les doigts pour que cette union ne connaisse le même sort, et que Mada puisse le garder dans ses filets afin que le couple nous donne pleins d’autres petits «ambianceurs». Un autre grand de la musique d’ambiance et bon danseur, très aimé des femmes qui apprécient ses chansons et qui remplissent ses soirées sénégalaises, fait partie de cette liste des «divorceurs» en chef. Salam Diallo, puisque c’est de lui qu’il s’agit, en est, en effet, de ce que nous savons, à sa troisième alliance avec une femme. Mais il faut retenir également que «les mauvaises langues» prétendent qu’il aurait divorcé quatre fois. Dans l’un comme dans l’autre, ça fait beaucoup. Il avait épousé une fille du nom de Adama Guèye dite «Ado» qui travaillait au restaurant Mirabelle sur l’avenue Bourguiba , mais le mariage n’a pas fait long feu. L’ancien membre de «Lemzo Diamono» a lui-même avoué dans une interview en être à son troisième mariage et qu’il avait horreur des femmes jalouses. «Si elle l'est (jalouse), je la divorce comme les deux autres ‘waw ku fiir ma balafi’», avait du reste clamé Salam. Sacré Salam Diallo !

 

avec Pop

123dakar@123dakar.com

Top Desktop version