123dakar

Switch to desktop

Dakar des Music Peoples

La réalité de Boubacar Mendy dit ‘ Bouba Kirikou ’ : L’album qui décrit le vécu des Sénégalais

bouba_kirikou

Le chanteur du Pbs radical, Boubacar Mendy dit ‘Bouba Kirikou’ va bientôt mettre sur le marché musical sénégalais sa première production. L’album, intitulé : Réalité, dénonce les manœuvres des politiciens et l’ignorance des problèmes des Sénégalais par les gouvernants. 

Le chanteur Boubacar Mendy dit ‘Bouba Kirikou’ prépare la sortie de son premier album. Cette production fin prête est intitulée : Réalité. Elle décrit ce qui se passe au Sénégal et en Afrique de manière générale. Et surtout en suivant l’actualité sur la dévolution monarchique du pouvoir agitée depuis quelques temps, Kirikou chante Gour. Le titre interprète le rêve d’un jeune qui veut que son père soit président. Il ne veut pas qu’il soit un président américain, ni européen, mais un président africain. Car, dit la chanson, ‘tout est permis au fils du président africain’. C’est une façon, explique le chanteur Bouba Kirikou, de dénoncer la réalité que l’on vit au Sénégal.‘J’espère que les fils des présidents africains comprendront qu’ils sont des guignols’, soutient l’artiste. Ce morceau a un ton musical humoristique. Selon le chanteur, ‘c’est fait exprès’, car c’est marrant et il ne peut pas imaginer une chose pareille. Kirikou compte interpréter le rôle du fils du président dans le vidéo-clip qu’il réalisera à la sortie de l’album. Sur le titre Gour, Kirikou y a invité le rappeur Bakhaw.

Sans s’éloigner de la scène politique, il chante Aduna où règne une confusion entre politiciens et citoyens. Selon Kirikou, les politiques veulent diviser les populations. ‘Ce n’est pas la peine de se demander où se passe cette histoire ; de quel pays on parle ? C’est bien illustratif que c’est le Sénégal, les dirigeants sont confus et ils veulent nous séparés’, constate-t-il.

Très engagé, le chanteur estime que ‘les faits sont visibles. Entre Wade et Idrissa Seck, personne ne peut te dire où est passé cet argent dont ils s’accusent mutuellement. L’attaque de Farba Senghor aux organes de presse reste impunie et les attaques contre Macky Sall sont récurrentes. Mais depuis que Macky est sorti du gouvernement, il a un autre discours’, dit Bouba. Selon lui, c’est dommage que les Sénégalais n’ont pas encore compris qu’ils sont toujours manipulés. Parce qu’ils font face à des problèmes plus cruciaux qui ne sont pas solutionnés par le gouvernement, notamment les maladies hivernales. ‘Personne ne parle des problèmes des Sénégalais, ni le gouvernement ni les autres dirigeants’.

Bouba Kirikou appelle les artistes à prendre leurs responsabilités. ‘N’oublions pas que les artistes sont coupables au même titre que les politiciens s’ils ne dénoncent pas ces dérives, surtout les artistes mbalaxman’, fait savoir l’ancien choriste de l’orchestre Djolof Band de Viviane Ndour.

L’album Réalité, riche de treize titres, compte entre autres morceaux un intro avec Ya Rabana pour rendre grâce à Dieu, Salamalékoum pour saluer les mélomanes, Bess sou deug pour dire qu’on n’est pas immortel ; la mort viendra et il n’y aura pas à discuter avec l’ange gardien afin d’être épargné. Il y a aussi dans cette production, dont la date exacte de sortie n’est pas connue, Chey et Paludisme pour dénoncer le manque de soin dans les hôpitaux. Une situation qui engendre la mort des femmes lors de l’accouchement.

Good loving, traduisez : ‘C’était un vrai amour’ parle d’un vécu de l’artiste. ‘J’ai vécu une vraie histoire d’amour avec une fille et c’est parce qu’elle est castée, on n’a pas voulu me la donner en mariage. Je ne veux pas que cela arrive à d’autres. C’est pourquoi, j’ai voulu en parler’, raconte l’ex- batteur de tam-tam. Pour lui, la chanson est une thérapie.

Bouba Kirikou a invité de nombreux chanteurs dans cet album. Notamment le rappeur du Pbs Deug Tee, Tiwony un reggeaman antillais, Nix, Bakhaw, Philiphe Monteiro, Didier Awadi, etc.

La couleur musicale de l’album fait voyager. Kirikou a touché à tous les styles reggae, afro acoustique, rythme blues. Réalité, conçu depuis 2008, est enregistré au Studio Sankara. Il est arrangé par Didier Awadi, Bouba Kirikou, Jean Pierre Senghor, Baba Hamdy Ousmane Wade du groupe Missal.


Walfadrji via seneweb

123dakar@123dakar.com

Top Desktop version